Chapitre 4 de "La quête de l'arbre de vie

Chapitre quatre.

 

Vers 10 heures, Xavier attendait l’arrivée de ses amis avec une impatience grandissante à l'intersection entre la route et le chemin de terre menant au mas des cigales, la propriété de ses parents. Pour y arriver au joli mas avec ses volets bleu, il fallait suivre un chemin de terre qui serpentait entre des vignes d'un côté et la garrigue odorante de l'autre. Il faisait un temps magnifique. Le soleil était déjà haut dans le ciel. L’adolescent avait invité Flavio, dont la famille venait d'arriver au village et qui fréquentait également depuis un an, le collège Courtet de L'Isle, à Mazan le village voisin de Malemort du Comtat. Xavier et sa soeur Laetitia avaient immédiatement sympathisé avec lui. Bilal son copain de classe ainsi que Lucas son meilleur ami venaient également pour déjeuner ainsi que partager avec lui son gâteau d’anniversaire.

Lucas était le meilleur ami de Xavier. Les deux garçons s’étaient rencontrés et avaient lié connaissance au début de leur sixième année au collège. Dès le premier jour d’école et durant toute l’année, les deux adolescents ne s’étaient pas quittés d’une semelle. Les deux garçons étaient à la fois semblables et dissemblables. Au physique c’étaient deux garçons, l’un de treize ans et demi, Lucas, l’autre de quatorze, Xavier. Celui ci dépassait son ami d’une bonne tête mais tous deux étaient châtains aux yeux bruns et portaient des lunettes. C’était surtout au point de vue du caractère que les deux garçons divergeaient. Si Lucas était un garçon aimable, enjoué, sociable et surtout incroyablement bavard et somme toute fort sympathique, Xavier en revanche était plus calme, du moins extérieurement car intérieurement c’était un garçon fort nerveux, plus secret, moins bavard qui cultivait volontiers l’ironie et le cynisme. Il adorait caricaturer les gens, principalement ses professeurs qu’il se plaisait à surprendre en flagrant délit d’illogisme ou de contradiction en pointant sur leurs défauts. Ce qui n’était pas fait pour plaire à tout le monde et ne lui attirait généralement pas la sympathie des adultes qui comme chacun le sait, détestent se faire prendre en défaut surtout par des enfants à qui, ne sachant que répondre, ils enjoignent généralement de se taire, en affirmant que l’on ne faisait pas ce genre de réflexion aux adultes!

Bilal était un jeune garçon marocain avec qui Xavier avait sympathisé au collège. Il avait à peu de chose près le même âge que Xavier. C’était un jeune garçon très silencieux, à la limite même, un peu timide. Jamais il ne se serait permis d’accepter ne fut-ce qu’un verre d’eau lorsqu’il venait le mercredi après-midi jouer avec Xavier à la console de jeux.

Quant à Flavio, il n’avait que douze ans mais avait immédiatement sympathisé avec Xavier dans le cadre de leur passion commune pour les jeux vidéo.

Les trois garçons se retrouvèrent avec joie et avec d’autant plus d’impatience de la part de Xavier que son cadeau d’anniversaire trônait sur la table du living, emballé et ficelé dans un magnifique papier cadeau. Il avait été impossible au jeune garçon de parvenir à convaincre ses parents de lui offrir son cadeau à l’avance ou du moins de lui permettre d’ouvrir le paquet avant l’arrivée de ses amis, ni même de lui dévoiler en quoi consistait son cadeau. L’adolescent se perdait en conjectures quant au contenu dudit paquet. Aussi fut ce plus par politesse que Xavier déballa en premier lieu les cadeaux que ses amis lui avaient apportés et les remercia chaleureusement avant de se ruer sur les ficelles du paquet qui l’attendait sur la table. Ses doigts tremblaient d’excitation et d’énervement.

-Prends donc une paire de ciseaux! Proposa sa sœur Lætitia que la curiosité avait fait sortir de la piscine où elle passait généralement les trois quarts de son temps. Mais Rodolphe le jeune frère de Xavier ainsi que Lucas s’employèrent à arracher le papier cadeau…

-Oh! Une GamePlayer 2! S’exclama Florent aussi ravi que surexcité en reconnaissant le carton d’emballage et le logo de la célèbre console vidéo.

Florent était le plus jeune des deux frères de Xavier. Il avait six ans et demi et venait juste avant Séverine la plus jeune fille qui était aussi le dernier enfant de la famille et qui elle, avait cinq ans et demi. Florent tout comme Xavier, à qui il ressemblait comme deux gouttes d’eau, était également un passionné des jeux vidéo et des consoles de jeu.

-Génial! Exulta Rodolphe, le plus turbulent et aussi le plus maladroit des cinq enfants. Rodolphe avait sept ans et demi. C’était un habitué des plaies et des bosses. Régulièrement son institutrice ou sa monitrice en colonie de vacances devaient téléphoner à ses parents en urgence car avec son inconscience habituelle du danger, le petit garçon s’était fait une entaille, toujours à la tête et son état nécessitait des points de suture. Rodolphe totalisait déjà six cicatrices: trois au front, deux au cuir chevelu ainsi qu’une sur la lèvre inférieure, souvenir d’un cours de natation durant lequel le petit garçon avait plongé du cube numéroté… à côté de la piscine!

-J’étais sûre que ce serait une GamePlayer 2! Les parents faisaient beaucoup trop de mystère autour de ton cadeau! Personne n’a pu les accompagner pour aller l’acheter et ils ont refusé de nous dévoiler de quoi il s’agissait, même si nous promettions de ne rien dire à Xavier! S’écria Lætitia folle de joie.

Lætitia, la première sœur de Xavier était une vieille connaissance. Il y a peu, la petite fille défrayait la chronique dans sa classe ainsi que dans l'école primaire, au cours de ses aventures dans les Alpes françaises où elle rencontra le Yéti, ainsi qu’une étrange sorcière, prénommée Ursula durant son voyage en classes de neige.

-C’est un super cadeau Xavier! Tu as vraiment beaucoup de chance! Tu pourrais remercier tes parents et les embrasser au lieu de rester planté là comme un piquet au milieu du living! Reprocha Lucas. Mais Xavier restait sans voix. Il avait beau l’avoir espéré de toutes ses forces, la surprise et la joie étaient trop fortes pour que le jeune garçon fût capable de réagir. Enfin, Xavier tendit la main vers sa console comme s’il craignait que tout cela ne soit qu’un rêve et qu’il allait se réveiller…

-Lucas, pince-moi! Je veux être sûr et certain que je ne vais pas me réveiller. La GamePlayer 2! Ce n’est pas vrai! C’est trop, je n’arrive pas à y croire! Aïe! espèce de brute! Tu pouvais pincer moins fort!

-Tu vois bien que tu ne rêves pas! Glissa malicieusement Lucas. Xavier sortit enfin de sa léthargie.

-Sensationnel! Merci maman! Merci Papa! Ça pour une surprise c’est une surprise! Je ne m’attendais vraiment pas à recevoir un tel cadeau! Mais comment est ce possible? Comment avez-vous eu l’idée de l’acheter? Je croyais que maman était résolument anti GamePlayer 2?

-La console était en promotion! C’était une occasion unique à ne pas manquer! Lui expliqua sa mère avec un clin d’oeil.

-Oui bien sur, elle était en promotion et toi tu as pour habitude de sauter sur toutes les promotions qui se présentent mais tout de même! Rétorqua le jeune garçon. Je ne m’attendais vraiment pas à cela!

-Et puis il y a un lecteur DVD intégré comme cela on fait d’une pierre deux coups! Renchérit son père qui pour sa part rêvait depuis longtemps de posséder un tel appareil.

-Fabuleux! S’extasia Xavier. Ce sera vraiment le plus bel anniversaire de ma vie! Je n’ai jamais été aussi heureux!

-Et si tu la branchais! Proposa Flavio pratique.

-Ce ne serait pas une mauvaise idée! Approuva Lucas. J’ai hâte d’essayer cette petite merveille! Regarde Xavier, tu as même un CD de jeu complet avec, ce n’est pas une démo comme je l’avais tout d’abord cru!

-La console, les deux manettes, une carte mémoire, le sac de transport et le CD! Formidable! Que pouvais-je rêver de plus! Montre moi ce CD que je voie à quoi il ressemble! The Quest of Niala! Ça m’a tout l’air d’être un jeu d’aventures. Je vais brancher l’appareil et on va l’essayer tout de suite. Promit Xavier.

-Est ce que je pourrai l’essayer moi aussi? Implora Florent.

-Et moi alors? S’interposa Lætitia. Vous me laissez une fois de plus à l’écart parce que je suis une fille, mais moi aussi j’adore les jeux d’aventures!

-Personne n’a jamais dit que tu n’aurais pas le droit de l’essayer. Laisses moi au moins la brancher et ne commences pas à faire des caprices… Ordonna son frère.

Pendant que son père s’affairait à allumer le barbecue sur lequel il ferait cuire toutes sortes de viandes et que sa mère préparait la salade de tomates et les pommes de terre en chemise, Xavier débrancha son ancienne console, afin de la remplacer par la nouvelle. Le branchement ne prit que peu de temps et se fit sous les yeux attentifs des sept enfants présents. Même Séverine regardait sagement, assise dans le fauteuil avec son pouce en bouche… L’écran de présentation apparut. Xavier inséra son CD, appuya sur reset et tous purent admirer la magnifique scène d’introduction du jeu.

Au fond de l’écran tout noir apparut une planète rougeâtre qui grossit de plus en plus jusqu’à envahir l’écran tout entier. Ensuite le zoom se dirigea droit sur le centre de la planète qui semblait la seule partie habitée. Une immense ville se dessina, cernée de part et d’autre, d’un côté par la mer, de l’autre par un désert. Au beau milieu du désert un arbre se mit à pousser, de plus en plus rapidement et de plus en plus haut. Un immense et magnifique arbre orner d’énormes feuilles dentelées, aussi vertes et aussi fraîches que si elles avaient poussé sur un climat humide et non dans le désert. Ensuite on put voir apparaître un personnage chauve possédant un troisième oeil au milieu de son front, vêtu d’une armure noire et rouge. Le personnage ricanait et grimaçait. Soudain un éclair s’abattit du ciel sur l’arbre et celui ci se racrapota et se dessécha de plus en plus, jusqu’à finir par mourir. Alors le personnage leva son bras au ciel en signe de victoire et on put voir un énorme champignon nucléaire s’élever à la place de la ville désormais détruite…

Les héros du jeu apparurent enfin sur l’écran mais l’heure n’était plus au jeu, le repas était servi…

-Oh zut! S’exclama Xavier déçu. Juste au moment où nous allions entamer une partie!

-Justement, il vaut mieux déjeuner avant plutôt que de s’interrompre en cours de partie! Allons venez vous installer à table avant que la viande et les patates ne refroidissent! Conseilla Lucas toujours à l’écoute de son estomac perpétuellement affamé.

Les sept enfants déjeunèrent de bon appétit. Il faisait un temps magnifique en ce début de mois de mai. Il n'y avait pas un seul nuage dans le ciel provençal. On se serait déjà cru en plein été. Les enfants adoraient déjeuner sur la terrasse fleurie, autour de la grande table en bois située à l'ombre d'un platane. Les grillades accompagnées de salade et de tomates ainsi que des concombres étaient leur plat préféré à tous, en particulier de Lucas qui comme à son habitude engloutit la valeur d'un poulet entier à lui tout seul sans que cela ne l’empêche de déguster son dessert avec le même appétit!

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×