Chapitre 1 de "La quête de l'arbre de vie"

Chapitre 1

 

Alors Xavier, c’est bientôt ton anniversaire à ce qu’il paraît? Que penses-tu que tes parents vont t’offrir comme cadeau? Si c’est un nouveau CD pour ta console de jeu j’espère que tu m’inviteras à venir l’essayer vendredi prochain! S’exclama Bilal à la sortie du cours de Latin du collège Courtet de L'Isle.

Ce sera plus que probablement un nouveau CD de jeu video. Rétorqua l’intéressé. Je ne vois pas bien ce que mes parents pourraient m’offrir d’autre. Bien sûr que je t’inviterai! Mais je ne te cache pas que j’aurais préféré recevoir la GamePlayer 2, seulement je n’espère pas trop! Cette console de jeu est hors de prix. Dommage. Mais je me contenterai d’un nouveau CD de jeu.

Xavier était en effet ce qu’il était convenu d’appeler un accro des jeux vidéo. Pourtant il y a trois ans à peine lorsque ses parents lui avaient offert sa première console de jeux, le jeune garçon n’était au départ pas très emballé. Xavier était un enfant solitaire et rêveur. Il adorait dessiner et écrire des poèmes. Il se promenait aussi souvent, à pieds ou à cheval dans la garrigue environnant le mas de ses parents un peu à l'écart du pittoresque village provençal de Malemort du Comtat, dans le joli département du Vaucluse à une dizaine de kilomètres de Carpentras. Ou encore, s'il faisait mauvais, restait devant la télévision à regarder en boucle ses films préférés dont Terminator 2 et La machine à explorer le temps. Il n’avait à cette époque là pas le moindre ami, pas même le traditionnel ami d’enfance que chaque enfant se doit d’avoir. Ce n’est que plus tard lorsqu’il entra au collège à onze ans que le jeune garçon lia amitié avec d’autres jeunes de son âge. Encore fallut-il que ce soient eux qui fissent le premier pas!

Au fil du temps, en découvrant des jeux d’aventures aux scénarios tous plus cauchemardesques les uns que les autres, des scènes de plus en plus gore, présentant force zombies, tyrans, cerbères et autres adorables créatures du même genre dans un univers de terreur et d’angoisse dégoulinant d’hémoglobine où les forces du mal régnaient en maître, le jeune garçon vit naître sa passion. Passion qui depuis lors le tenait rivé à sa console de jeux durant près de cinq heures par jour… Si bien qu’aujourd’hui, a près de quatorze ans Xavier était devenu un pro.

Les policiers zombies, les soldats manipulés génétiquement, les dinosaures clonés, les experts de la lutte antiterroriste, les savants fous menaçant de détruire l’humanité entière grâce à une méga bombe ou un virus hyper destructeur n’avaient plus le moindre secret pour lui!

Au grand désespoir de ses parents en effet, l’adolescent était capable de terminer en moins de trois jours un jeu acheté relativement cher et qu’ils auraient espérer voir durer au minimum un mois! Mais depuis la sortie de la GamePlayer 2 en décembre dernier, les images de sa vieille console lui paraissaient bien ternes et fades. Le jeune garçon aurait été prêt à accepter n’importe quel compromis visant à lui permettre de recevoir cette super console, même celui d’être premier de la classe en maths, matière qu’il exécrait pourtant entre toutes! Malheureusement le prix de cette nouvelle console était beaucoup trop élevé. Cinq cent euro pour une simple console de jeu, même en admettant qu’elle possédait un lecteur de DVD intégré cela restait hors de prix. Trop cher pour un cadeau d’anniversaire. D’autant plus qu’il faudrait y rajouter au moins un CD de jeu ainsi qu’une seconde manette pour jouer avec ses frères et soeurs, sans oublier l’indispensable carte mémoire pour sauvegarder ses parties.

Inutile de rêver. D’autant plus que si son père ne semblait pas tellement contre, sa mère en revanche était résolument opposée à la GamePlayer 2. Prétextant le fait qu’à l’heure actuelle Xavier ne vivait plus que par et pour sa console de jeux. Que serait-ce si on lui en offrait un engin encore plus puissant, avec des jeux encore plus captivants et des graphismes encore plus réalistes?

Sa mère souhaitait que Xavier se cultive. C’était même un incessant sujet de discorde entre eux.

-La GamePlayer abrutit les jeunes, principalement lorsqu’on en abuse. Je veux que mon fils soit capable de tenir d’autres styles de discussions que celles que tu tiens avec tes amis, à propos de tes jeux vidéo débiles. Du genre la meilleure manière de vaincre le boss final d’un jeu ou d’éviter les pièges cachés d’un tableau, ou encore comment réussir une mission en découvrant tous les secrets! Avait-elle coutume de répéter.

-Mais je suis parfaitement capable de discuter d’autre chose. J'ai de bonnes notes en classe, je lis les Clés de l’actualité pour me cultiver, je regarde la télé, et pas seulement les feuilletons débiles ou les Mangas ultra violents comme tu le prétends. Se défendait le jeune garçon.

Chacun restant sur ses positions, Xavier était à peu près sûr de ne jamais voir son rêve se concrétiser : la GamePlayer 2 resterait bel et bien du domaine du rêve.

Bah, tant pis. Un CD c’est déjà mieux que rien. Tenta de le consoler Bilal. C’est mieux que rien en effet. Répondit Xavier, l’air aussi peu convaincu que possible. Allez viens! Active un peu on va être en retard pour le cours de Français…

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site